La HAS lève l’obligation vaccinale contre la Covid-19 et le DTP

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°13 - 29 mars 2023
Information dentaire

Dans un avis publié le 30 mars actualisant « les recommandations et obligations pour les étudiants et professionnels des secteurs sanitaire, médicosocial et en contacts étroits avec de jeunes enfants », la Haute autorité de santé (HAS) lève l’obligation de vaccination contre la Covid-19 mais aussi contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Pour entrer dans les faits, cette levée de l’obligation doit être actée par décret. Le ministre de la Santé, François Braun, a indiqué qu’il suivrait l’avis de la HAS non sans une concertation avec les fédérations hospitalières et les ordres des professions de santé pour définir les modalités de mise en œuvre de cette décision. La levée de l’obligation vaccinale contre la Covid-19 ouvre la voie à la réintégration des professionnels non vaccinés.

Si l’obligation de la vaccination contre la Covid-19 sera donc probablement levée, elle demeure « fortement recommandée » pour les professionnels de santé exerçant en établissements ou libéraux, comme les professionnels des secteurs sanitaire et médicosocial et des services de secours et d’incendie.

« Cette préconisation de lever l’obligation de vaccination contre la Covid-19 ne constitue en rien une remise en question de ses précédents avis et recommandations rendus dans des contextes sanitaires et épidémiques différents », souligne la HAS. Elle insiste également pour que soient respectés « les recommandations sur les gestes barrières en milieu de soins ».

Dans le même avis, la HAS maintient l’obligation de vaccination contre l’hépatite B et cite nommément les chirurgiens-dentistes et les assistant(e)s parmi pour les professionnels les plus susceptibles d’être exposés.

En revanche, les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ne sont plus obligatoires (sauf à Mayotte) mais « fortement recommandées ».

La HAS a notamment pris en compte les données épidémiologiques, la couverture vaccinale de la population générale et des professionnels, la disponibilité des vaccins et les dernières données d’efficacité et de sécurité. « Ces travaux ont été enrichis par les très nombreuses contributions des parties prenantes, issues de la consultation publique organisée entre le 20 février et le 3 mars », indique-t-elle.

La Haute autorité publiera en juillet prochain de nouvelles recommandations à l’attention des professionnels de santé concernant les vaccins contre la coqueluche, la grippe, l’hépatite A, la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle. La HAS organise à cette occasion une nouvelle consultation publique en mai 2023.

 

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Acide hyaluronique : encadrement plus strict des produits injectables

Un décret publié au Journal officiel du 31 mai soumet à prescription les dispositifs médicaux à base d’acide hyaluronique injectable....
Exercice professionnel

Cybersécurité : le « pack » de BpiFrance

Face aux cyberattaques croissantes, BpiFrance, banque publique d’investissement française, dont la mission est le financement et le développement des entreprises, propose...
Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Dans quels cas un chirurgien-dentiste doit-il alerter la police ?

Situation – Une femme se présente sans rendez-vous à mon cabinet. Elle est blessée par une arme à feu au niveau de...
Exercice professionnel

Sécurité des professionnels de santé : les Ordres de santé soutiennent la proposition de loi

Alors que la proposition de loi visant à renforcer la sécurité des professionnels de santé, adoptée en première lecture à...
Exercice professionnel

Endocardite infectieuse : mise a jour de la HAS

La Haute autorité de santé (HAS) a mis à jour le 14 avril les recommandations aux chirurgiens-dentistes concernant la « Prise en charge...
Exercice professionnel

CNIL et santé

Sur 16 433 plaintes enregistrées par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) en 2023 (+ 35 % par rapport à 2022), 3 %...