Les étudiants mitigés face à la réforme des études de santé

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°41 - 27 novembre 2019
Information dentaire

Après la publication le 5 novembre dernier du décret relatif à « l’accès aux formations de médecine, de pharmacie, d’odontologie et de maïeutique » qui met fin à la PACES et au numerus clausus, la réaction des étudiants en santé est plus que mitigée.

« Devant des textes aussi flous, et l’absence de moyens financiers suffisants de la part de l’État, les seules possibilités que l’on nous offre sont la reproduction de pratiques passées et dépassées, déplorent les étudiants en médecine, pharmacie et kiné, dans un communiqué du 6 novembre. À la volonté d’une transformation imminente du système de santé, on nous répond par une réforme s’étalant sur des années. À la volonté d’une transformation en profondeur, on nous répond par la promesse du statu quo. Les futurs étudiants ne savent toujours pas à quoi va ressembler leur première année de formation. »

De son côté, Ewen Le Drast, étudiant en 5e année à la faculté d’odontologie de Brest, nouveau président de l’Union nationale des étudiants en chirurgie dentaire (UNECD), est plutôt positif mais reste « vigilant sur les moyens alloués à cette réforme ».

« Les objectifs qu’elle poursuit sont pertinents, estime-t-il dans les colonnes du Chirurgien-Dentiste de France du 8 novembre. Actuellement, le profil des candidats à la fin d’une PACES est uniforme, ce qui ne correspond plus aux attentes du système de santé. Ouvrir les voies d’accès aux études de santé permettra de les diversifier. En cela, la création de multiples voies d’accès aux études de santé est une priorité. Les arrêtés [à venir, Ndlr] sont très permissifs, ils accordent une autonomie très importante aux universités. Nous veillerons à ce que la diversification des profils soit réellement assurée. Il faut sortir de la sélection « tout QCM ». »

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...