Levée d’interdiction de la publicité : « aucun changement », selon l’Ordre.

  • Publié le .
Information dentaire

« Non, la publicité des professionnels de santé n’est pas libéralisée à tout va, contrairement à ce qu’une pugnace campagne de presse laisse supposer à la suite de deux arrêts du Conseil d’État, le 6 novembre dernier », réagit l’Ordre des chirurgiens-dentistes sur son site internet le 15 novembre.

Selon l’institution, ces arrêts ne changent « strictement rien » à la nouvelle donne en matière de communication des chirurgiens-dentistes. « La charte ordinale du 13 février 2019 s’applique sans aucun changement. »

Dans une décision du 6 novembre, le Conseil d’Etat a donné raison à une consœur qui attaquait la ministre de la Santé pour excès de pouvoir. Elle avait demandé en décembre 2017 à la ministre d’annuler le 5e alinéa de l’article R. 4127-215 du Code de la santé publique et la seconde phrase du premier alinéa de l’article R. 4127-225 du même code.

Propositions de modification du Code de déontologie
C’est-à-dire la phrase qui interdit « tous procédés directs ou indirects de publicité » et celle qui « interdit toute publicité, toute réclame personnelle ou intéressant un tiers ou une firme quelconque » (Lire ID n°40 du 20 novembre).

« Les deux arrêts du Conseil d’État portaient sur une affaire ancienne mettant en cause la seule responsabilité de l’État pour refus d’abroger l’interdiction générale de publicité, qui prévalait jusqu’alors en France. Nous n’en sommes plus là, assure l’ordre. S’agissant de l’Ordre des chirurgiens-dentistes, il a agi avec une particulière célérité en se conformant dans les temps, et via sa charte, au droit européen et aux recommandations du Conseil d’État de juin 2018 ».

L’Ordre a soumis au ministère de la Santé, des propositions de modification du Code de déontologie intégrant la nouvelle donne en matière de communication. Un décret est attendu dans les semaines qui viennent.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel

Forte proportion de TMS dans le secteur santé

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) du dos et du membre supérieur touchent 60 % des femmes actives et 54 % des hommes. La...
Exercice professionnel

Toujours plus d’appels au numéro vert SPS : la détresse des soignants ne faiblit pas

Depuis sa mise à disposition en 2016, le numéro vert SPS (Soins aux professionnels de santé – 0805 23 23...
Exercice professionnel

“Je propose un devis à mon patient qui l’accepte immédiatement : est-ce que je peux commencer le traitement dès ce premier rendez-vous ?”

Le devis : quand et comment ? Le devis, impérativement communiqué par écrit au patient, permet de formaliser son consentement....
Actualité Exercice professionnel

Article réservé à nos abonnés Cédric Boyé, le prothésiste dentaire et photographe de vie sauvage veut « saisir la vérité de l’instant »

Qu’est-ce qui a suscité chez vous l’envie de devenir prothésiste dentaire ? Très franchement : le hasard ! Je ne connaissais pas du...
Exercice professionnel

Enquête sur vos attentes professionnelles

Proche de la retraite, notre confrère Jean-Jacques Hitau, installé en Gironde, lance une enquête en ligne pour en savoir plus...
Exercice professionnel

IA et santé, le décryptage de l’Académie de médecine

« L’usage des Systèmes d’intelligence artificielle générative (SIAgen) par les professionnels de santé doit se généraliser, il serait contraire à...