Plus de fruits à coque, moins de problèmes cardiaques

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°30 - 11 septembre 2019
Information dentaire

Manger des fruits à coque (noix, noisettes, pistaches ou amandes…) au moins deux fois par semaine réduirait de 17 % les risques de mourir d’une maladie cardio-vasculaire selon une étude iranienne dévoilée lors du congrès de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) qui s’est tenu à Paris du 31 août au 4 septembre.

5 432 adultes iraniens sans antécédent cardio-vasculaire âgés de 35 ans et plus ont été suivis de 2001 à 2013. Ils ont été interrogés tous les deux ans sur leurs habitudes alimentaires. Au cours des douze années de suivi, 751 troubles cardiovasculaires ont été identifiés (594 coronaropathies et 157 AVC), ainsi que 179 décès liés à une cause cardiovasculaire et 458 décès toutes causes confondues.

Bilan : les personnes qui ont consommé des fruits à coque deux fois ou plus par semaine présentaient un risque de décès cardiaque réduit de 17 %, par rapport à celles qui n’en mangeaient qu’une fois toutes les deux semaines, et cela, tout en tenant compte des facteurs annexes comme l’âge, le sexe, l’éducation, le tabagisme et le niveau d’activité physique. Pour l’ESC, 30 g fruits à coque non salés par jour sont considérés comme faisant partie d’une alimentation saine.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Le Selfcare en panne

« Alors que le marché du Selfcare (automédication + compléments alimentaires + dispositifs médicaux) a connu jusqu’en 2016 une constante progression et représente aujourd’hui...
Santé publique

Polémique autour de la vente en ligne de médicaments

« Amazon, ce n’est pas la vision du gouvernement. Nous ne souhaitons pas que des plateformes vendent des médicaments comme on vend des livres, a...
Santé publique

Coronavirus : les ressources du Net

Entre fake news et sensationnalisme, comment trouver les bonnes informations sur ce qu’est précisément ce nouveau coronavirus (causes, symptômes, transmission,...
Santé publique

Déjà 22 morts… Et ce n’est pas le coronavirus

Non, c’est la grippe. Depuis le 4 novembre 2019, 244 cas graves de grippe ont été signalés et 22 personnes...
Santé publique

Île-de-France : le renoncement aux soins est d’abord lié aux difficultés d’accès aux praticiens

Quatre Franciliens sur dix (44 %) déclarent avoir déjà dû renoncer à des soins pour des difficultés à obtenir un rendez-vous...
Santé publique

Alcool : un Français sur quatre boit trop !

La consommation quotidienne d’alcool concerne, selon les régions, 7,1 % à 12,6 % des adultes, sachant que la moyenne nationale est de...