Édentement antérieur : gestion numérique d’un bridge collé cantilever en zircone

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°1 - 15 février 2021 (page 27-38)
Information dentaire
  1. Remplacement d’une incisive latérale : quelle stratégie prothétique après un échec implantaire ?
  2. Quel est le protocole d’assemblage d’un bridge collé cantilever à armature zircone ?
  3. Quel est l’apport du flux numérique dans la réalisation de ce type de réhabilitation prothétique ?

Le bridge collé cantilever fait aujourd’hui partie intégrante de l’arsenal thérapeutique du praticien, et particulièrement lors de la réhabilitation des secteurs incisifs. Depuis 1973, le bridge collé à armature métallique à deux ailettes d’Alain Rochette a évolué progressivement vers le bridge collé cantilever tout céramique, notamment grâce aux travaux de Matthias Kern [1,2].

L’édentement antérieur est conséquent à de multiples étiologies : agénésies (notamment de l’incisive latérale maxillaire, qui concerne entre 1,55 et 1,78 % de la population mondiale) [3], traumatismes, maladies carieuses ou encore parodontales. Kern estime que 3 à 3,5 % des adolescents ont une dent antérieure absente [4].

Quelle que soit la cause de l’édentement, la problématique est identique pour le patient. Cela représente principalement une gêne sur le plan social et un inconfort esthétique indéniable que le praticien se doit de prendre en charge, tout en éclairant le patient sur les différentes thérapeutiques envisageables.

Le traitement implantaire a pris une place majeure dans la compensation de ces édentements. Cependant, cette solution n’est pas toujours la plus adaptée à cause de contre-indications, de volume osseux insuffisant ou d’échecs d’ostéointégration [5-8]. Le taux d’échec implantaire peut atteindre 33 % [9,10]. De plus, lors de l’implantation chez le sujet jeune, voire après l’âge de 20 ans, en raison de la croissance continue des maxillaires, un effet de « submersion de l’implant » est également bien décrit [11]. Lors de la réhabilitation d’édentements unitaires, un taux de survie équivalent est rapporté entre une solution implantaire et un bridge cantilever, mais un taux de succès nettement supérieur en faveur du bridge collé, en raison de complications biologiques moindres [12].

Dans ces contextes parfois délicats, le bridge collé peut être une solution de choix. Le champ d’application…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés À propos d’un bridge collé cantilever en céramique antérieur

Dans les descriptions classiques, le bridge collé est composé d’un intermédiaire et de deux ailettes métalliques qui sont collées sur...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Il était une fois… le bridge collé en extension

Quel est le parcours clinique et scientifique qui a permis de faire émerger puis de valider ce concept esthétique et...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge collé canin tout numérique : apport de la zircone multicouche

Le remplacement prothétique d’une canine maxillaire chez l’adolescent est délicat en raison des fortes contraintes esthétiques et fonctionnelles. Cette clé...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge cantilever à appui vestibulaire et pontique ovoïde

Chacune des solutions disponibles en l’absence d’une dent dans le secteur antérieur présente des avantages et des inconvénients, et la...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le cantilever céramique : et pourquoi pas l’ailette canine ?

Il y a plus de vingt ans maintenant, ces conceptions ont été révolutionnées par les propriétés améliorées des céramiques, notamment...
Implantologie Prothèse

Article réservé à nos abonnés Les conséquences du non-remplacement des dents extraites ou absentes

Causes de l’absence dentaire [3, 4] Il existe plusieurs explications à l’absence d’une ou plusieurs dents sur l’arcade : l’agénésie...