Élaboration d’un châssis en microfusion laser après une empreinte optique : procédure et perspective

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°2 - 15 avril 2022 (page 144-150)
Information dentaire

– Les procédures de réalisation de la prothèse amovible partielle (PAP) ont-elles évolué ?

– Comment la CFAO peut-elle s’intégrer dans la chaîne de réalisation d’une PAP ?

– Le développement des empreintes optiques intrabuccales ouvre-t-il des perspectives intéressantes ?

– En PAP, l’empreinte optique est-elle adaptée à toutes les classes d’édentement ?

Ces dernières années, les avancées technologiques ont permis l’essor de la conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO) et de s’affranchir des imprécisions des techniques conventionnelles [1]. Ainsi, de par l’évolution des systèmes numériques et du tout au fauteuil, la CFAO fait partie de l’arsenal thérapeutique de la prothèse fixée [2]. En revanche, en prothèse amovible, les procédures dites « classiques » préexistent sans modification majeure depuis plus de cinquante ans [3-5] et la mise en place d’une chaîne numérique semble inéluctable. Ainsi, certains laboratoires de prothèse se sont équipés de scanners et de logiciels de CAO spécifiques à la prothèse amovible partielle (PAP). Les châssis peuvent désormais être conçus avec ces procédés, puis usinés ou fabriqués par impression [6]. Les fichiers qui permettent au laboratoire de modéliser les armatures sont généralement issus de scans de modèles en plâtre provenant d’une empreinte conventionnelle. Cependant, pour des édentements, essentiellement encastrés et de petites dimensions, les empreintes numériques peuvent être directement réalisées en bouche et envoyées au prothésiste via un portail sur le web. L’ensemble des techniques novatrices peut faciliter l’intégration fonctionnelle et esthétique en prothèse amovible, qui est toujours difficile [7]. Par la présentation de cas cliniques [8], cet article objective de montrer l’apport des nouvelles technologies numériques lors de réhabilitations prothétiques amovibles partielles à châssis métallique.

Utilisation d’un système d’empreinte optique

À l’heure actuelle, la plupart des caméras sur le marché permettent de réaliser une empreinte optique en vue de la conception d’un châssis métallique. Le système se compose d’un scanner intra-oral, qui permet des prises d’empreinte en couleur sans poudrage et qui intègre un logiciel de conception permettant soit de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêts et faisabilité des réhabilitations par CFAO chez les patients pris en charge sous anesthésie générale : à propos de trois cas

Le plateau technique particulier de l’anesthésie générale soumet le praticien à certains obstacles pour la réalisation des étapes prothétiques conventionnelles....
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique et fonctionnelle d’un patient atteint de microdontie d’origine génétique : une approche pluridisciplinaire

Ce cas clinique présente la prise en charge d’un patient âgé de 33 ans avec une microdontie généralisée d’origine génétique des...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Évaluation in vitro de quatre scanners intra-oraux en prothèse implantaire plurale chez l’édenté partiel et chez l’édenté total

L’empreinte optique intra-orale, qui peut être considérée comme le premier maillon de la chaîne numérique de conception et fabrication assistées...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Mise en place de l’enseignement de l’empreinte optique et de la CFAO en formation initiale

Contexte Lire les informations sur une tablette, se réunir par visioconférence, réserver son billet de train par téléphone, faire sa...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Protocole de double mise en charge immédiate avec guide chirurgical de premier forage : à propos d’un cas clinique

La réhabilitation fonctionnelle et esthétique d’un patient totalement édenté par une double mise en charge immédiate constitue une des réhabilitations...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Enregistrement et transfert de la forme du berceau gingival dans les édentements du secteur antérieur

La réhabilitation implanto-prothétique du secteur esthétique est un défi permanent pour le praticien. En effet, l’ostéointégration et la survie d’un...