Les couronnes pédiatriques préformées esthétiques sur molaires temporaires : quelles sont les nouveautés ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°27 - 6 juillet 2022 (page 18-22)
Information dentaire

Les chirurgiens-dentistes sont de plus en plus confrontés à une demande esthétique de la part des parents, refusant la restauration de molaires temporaires avec des couronnes pédiatriques préformées (CPP) métalliques. Ainsi, les fabricants proposent régulièrement de nouvelles CPP esthétiques.

Les couronnes pédiatriques préformées métalliques (CPPm) sont indiquées sur les molaires temporaires dont le délabrement intéresse au moins deux faces, dans le cas d’une maladie carieuse (lésions carieuses sévères) ou d’une anomalie de structure dentaire [1].

Du fait de leur aspect inesthétique, les parents et/ou les enfants les refusent, souhaitant une alternative thérapeutique plus esthétique.

Après les CPP à incrustation (CPPi) céramique ou résine et les CPP zircone (CPP-Z), respectivement proposées en 1980 et 2008, de nouvelles CPP composite nano-hybride (CPPnh) sont désormais disponibles sur le marché en France.

Cet article a pour objectif de présenter le protocole opératoire des nouvelles CPPnh et de comparer leurs caractéristiques à celles des autres CPP esthétiques, ou des CPPm qui constituent encore le gold standard dans les différentes recommandations [2-4].

Couronne pédiatrique préformée composite nanao-hybride

Depuis 2018, des CPPnh sont commercialisées en France. Ces couronnes radio-opaques sont à base de composite nano-hybride hautement chargé. De très faible épaisseur (0,5 mm), elles font davantage fonction de coque d’émail translucide (fig. 1). Leur surface est traitée au laser selon un procédé de frittage à partir de verre de baryum afin de leur donner une brillance et une dureté très élevées, et de réduire les risques de coloration et d’absorption de la plaque bactérienne. Cependant, des décolorations peuvent apparaître en cas d’utilisation prolongée de bains de bouche à la chlorhexidine.

Des jeux complets sont proposés avec toutes les dents temporaires en trois tailles (small, medium ou large) (fig. 2). Ces coffrets contiennent parfois également un adhésif à base de résine bis-GMA, du composite nano- hybride teinte dentine A0, ainsi que du composite nano- hybride émail fluide [5].

Protocole opératoire

Le choix de la…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Prise en charge d’un accroissement gingival généralisé chez une enfant de 6 ans à l’aide du flux numérique

Motif de consultation En 2022, nous recevons Julia*, 5 ans, dans le cadre du Centre de compétence des maladies rares...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible complète pédiatrique : réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

Un jeune patient âgé de 5 ans se présente en consultation d’odontologie pédiatrique avec, comme seul antécédent médical connu, la...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Anomalies de structure : mieux diagnostiquer pour mieux traiter

Le diagnostic précoce et la prise en charge adéquate des anomalies de structure est un challenge que tout chirurgien-dentiste est...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Maintien de l’espace : quand et comment ?

Tableau 1. Malocclusions rencontrées dans les trois sens de l’espace à la suite de la perte prématurée d’une ou plusieurs DT...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Luxations des dents permanentes immatures : gestion de l’urgence

Lors d’une luxation des dents permanentes immatures, ce sont les incisives maxillaires qui sont le plus souvent concernées [2]. Ces...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Regards croisés sur l’extraction des premières molaires permanentes atteintes d’Hypominéralisation Molaire-Incisive (MIH)

L’acronyme MIH désigne l’Hypominéralisation Molaire-Incisive, une anomalie qualitative de l’émail dentaire, touchant une à quatre premières molaires permanentes (PMP) et...