Optimiser le collage des bridges cantilever

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°32 - 27 septembre 2023 (page 78-86)
Information dentaire
Le changement de paradigme dans les indications et dans les protocoles d’assemblage des restaurations prothétiques a été initié par le développement des systèmes adhésifs [1]. Leur essor a levé l’obligation d’appliquer les principes mécanistes demandant la réalisation d’une préparation rétentive et a donc autorisé un simple aménagement des tissus dentaires supports de la restauration. Le protocole de collage idéal est celui qui assure une liaison micro-mécanique et une véritable liaison chimique aux matériaux de restauration et aux tissus dentaires [2]. La performance de ces systèmes est un enjeu important dans la pérennité des restaurations en port-à-faux, désignées sous le nom de bridge cantilever.

Même si, en termes de résistance aux contraintes mécaniques, la supériorité des bridges cantilever sur les bridges conventionnels est maintenant parfaitement démontrée, la sélection d’un système de collage judicieux est un élément central pour la pérennité du traitement prothétique [3]. En effet, particulièrement dans le cadre de ces restaurations, les contraintes occlusales doivent être en partie absorbées par le matériau d’assemblage (fig. 1). Il convient donc de bien choisir le système de collage utilisé en considérant le niveau de ses propriétés adhésives et la nature du matériau constituant la restauration (tableau 1).

Tableau 1 – Niveau de la force d’adhérence obtenu par des tests de micro-traction (MPa) [4-6]

Disilicate de lithium

Zircone (3Y-TZP)

Colle sans potentiel adhésif

30 à 40

10 à 30

Colle avec potentiel adhésif

/

12 à 40

Aujourd’hui, la composition des bridges cantilever antérieurs se résume à un choix binaire entre une structure monolithique en disilicate de lithium et une structure composée d’une armature en céramique polycristalline de type zircone, comme la 3Y-TZP, recouvert par une céramique cosmétique feldspathique. C’est à travers ces deux cas de figure que seront déclinés leurs protocoles de collage respectifs ainsi que les conseils pratiques permettant d’optimiser la performance du système adhésif.

Les bridges cantilever en disilicate de lithium

Les céramiques enrichie en disilicate de lithium présentent de très bonnes propriétés optiques avec une translucidité et une esthétique très semblables à celles des tissus dentaires et de très bonnes propriétés mécaniques, notamment en termes de résistance à la flexion, qui avoisine 470 MPa, qui en font la céramique vitreuse la plus résistante (module Young 95 GPa). Dans un contexte occlusal favorable, ces propriétés autorisent…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Préparation verticale et effet de cerclage

Situation clinique Une patiente de 59 ans est reçue en urgence pour le décollement d’une facette en zircone sur sa...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés 9 « trucs & astuces » pour ne plus rater ses chirurgies guidées en implantologie

La chirurgie guidée fait appel à un protocole d’acquisition extrêmement reproductible et codifié comportant différentes étapes. Chacune peut être source...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Comment diagnostiquer une lésion endo-parodontale selon la classification de Chicago 2017 ?

Quels sont les principaux signes et symptômes d’une LEP ? Les principaux signes et symptômes de ce type de lésion sont des...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Propositions thérapeutiques pour une patiente diabétique à risque carieux élevé

Cet article présente les étapes de prise en charge d’une patiente de 16 ans atteinte d’un diabète de type I non...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Gestion prothétique d’un cas de résorptions radiculaires externes post-traumatique chez un patient de 9 ans
À propos d’un cas

Situation initiale En février 2023, nous recevons au Service de Consultation et Traitements Dentaires un jeune patient âgé de 9...
Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Critères de choix pour les restaurations postérieures de molaires atteintes de MIH sévère

Situation clinique Une patiente de 10 ans se présente en consultation. Aucun antécédent médical ou chirurgical n’est constaté. À l’examen...