INFORMATION DENTAIRE Profession Assistante Dentaire Janvier – Février 2020

10,00

UGS : REV30120N1 Catégorie :
Feuilleter les premières pages
Les commandes sont traitées dans un délai maximal d’une semaine. Et vous accédez dès l'achat à la version numérique.

Description

Éditorial

Soigner les patients, préserver la planète I lire ci-dessous

Actualités

Retour sur l’ADF 2019 :

– Rôle de l’assistant(e) et du prothésiste dentaire dans la chaîne numérique I Lire >
– La communication digitale au cabinet dentaire I Lire >
– Halitose, hypersensibilité dentaire et impact de l’alimentation sur la santé bucco-dentaire I Lire >
– La check-list au cabinet dentaire I Lire >

Regard clinique

Place du laser en omnipratique I Lire >>
Isabelle Nguyen, Stéphanie Borowyez

La fluoration topique au cabinet dentaire I Lire >>
Charlotte Gouedard, Clara Joseph, Frédérique d’Arbonneau

La coopération lors de la contention en orthodontie I Lire >>
Sarah Chauty

L’après contention en orthodontie I Lire >>
Sarah Chauty

Le sens du geste I Lire
Comment reconnaître facilement les daviers
Julien Brousseaud

Autoévaluation

Horizons

La rupture conventionnelle
Ma salle d’attente est un couloir
Culture


 

Soigner les patients, préserver la planète

Éric Bonte, Chirurgien-dentiste et membre du comité éditorial

L’environnement et sa préservation deviennent une préoccupation de plus en plus universelle. La volonté politique de diminuer notre impact se traduit par de nouvelles lois ou normes, souvent édictées au niveau européen. Dans l’Union Européenne, 80 à 85 % des déchets dans le milieu marin, mesurés sous la forme de comptages de déchets sauvages effectués sur les plages, sont en plastique. La dissémination des micro ou nanoparticules en plastique dans les océans devient un problème majeur de santé publique. Il est donc urgent de diminuer la production et la consommation de ces éléments, en particulier ceux non réutilisables. Faisant suite à l’interdiction des sachets à usage unique depuis 2017, la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes) ; les bouteilles d’eau dans les cantines scolaires ; les touillettes et pailles dans la restauration, la vente à emporter, les cantines, les commerces alimentaires ; et les cotons-tiges en plastique sont interdits depuis le 1er janvier 2020. Des solutions alternatives et recyclables doivent donc être mises en place.

Et qu’en est-il dans nos cabinets dentaires ? Le monde médical est friand d’instrumentation à usage unique qui garantit une parfaite stérilité, libère le personnel des tâches de stérilisation, et qui, au final, peut se révéler être moins onéreux à l’usage. Chaque structure de soins devra donc réfléchir aux moyens qu’elle compte mettre en œuvre pour diminuer cette consommation sans mettre en péril la sécurité des soins ni l’équilibre financier de l’activité. Une concertation entre les fabricants, les laboratoires et la profession devra s’établir afin de définir les items susceptibles d’être stérilisés et réutilisés de façon fiable. Une première mesure concrète pourrait consister à adapter nos programmes de lavage des blouses, souvent en textile synthétique à l’origine de diffusion de microparticules dans l’eau de rinçage : faible température (30°), lessive liquide, diminution de la vitesse d’essorage et pas de sèche-linge.

Mais, si selon Blaise Pascal, deux choses instruisent l’homme de toute sa nature : l’instinct et l’expérience, nous y ajouterons la formation continue de Profession Assistant(e) Dentaire, élément moteur indispensable à votre épanouissement professionnel. Ainsi, nous reviendrons sur les conférences phares de l’ADF 2019, et la rubrique Regard clinique vous confrontera à diverses situations en orthodontie, en pédodontie et en omnipratique. À chaque parution, nous espérons apporter des réponses à vos questions. Pour ce premier numéro de l’année, nous vous souhaitons une enrichissante lecture !