Profession Assistante Dentaire Mars – Avril 2022

12,00

UGS : REV30122N2 Catégorie : Année : 2022Volume : 19Numéro : 2
Feuilleter les premières pages
Vous accédez dès l'achat à la version numérique.

Description

Edito

En avant !

Éric Bonte, Rédacteur en chef  adjoint I Lire ci-dessous.

Agenda

Actualité

Nicolas Fontenelle

Programme de la 7e Journée Nationale des Assistant(e)s Dentaires

Formation

La prothèse fixée implantaire : scellée ou vissée ?
Maxime Helfer, Delphine Guitton

Manifestations bucco-dentaires des maladies rares
Florian Apap, Éric Bonte

Les brossettes interdentaires : Quand ? Comment ? Partie 2
Camille Inquimbert, Elisabetta Merigo, Estelle Machat, Céline Clément

Horizons

Compléments de rémunération : ce qui est possible
Nicolas Fontenelle

Liberté d’opinion et d’expression au cabinet dentaire
Philippe Pirnay


Éditorial

En avant !

Le printemps est enfin là…
Le printemps, saison de l’espoir d’un temps meilleur que nous vantent aussi les candidats à l’élection présidentielle. Certains dossiers ont avancé, comme le 100 % santé, chargeant encore plus la barque des cabinets dentaires, d’autres traînent désespérément en longueur, tel le statut de l’assistant(e) dentaire. Et que dire de la dérive de quelques centres de santé associatifs, encouragés par la loi Bachelot de 2009, et qui font toujours la une des faits divers en 2022 ?
Les promesses des candidats n’engagent que ceux qui y croient, comme à chaque élection, mais l’épidémie de la Covid-19 a fait prendre conscience du rôle primordial des professions de santé dans ce contexte si difficile. Chacun à son niveau a su s’organiser pour redonner le sourire à nos patients. Et c’est dans cet élan que s’inscrit votre PAD.
Tout d’abord, avec le choix cornélien de la prothèse sur implant : vissée ou scellée ? Le suivi de la commande des pièces ne sera pas le même et l’accastillage nécessaire à la séance de soins devra être adapté.
Le praticien et son assistant(e) pourront également être confrontés au traitement de patients atteints de maladies rares. Outre les répercussions systémiques sur la santé générale de ces patients, leur prise en charge bucco-dentaire peut s’avérer très complexe. Le praticien ou son assistant(e) pourront même se retrouver en position de « lanceur d’alerte » en cas d’agénésies multiples observées sur une radio panoramique, et qui peuvent représenter un premier élément de diagnostic.
Et, lorsque les traitements prothétiques s’achèvent, il faut penser maintenance et conseils personnalisés. L’article sur les brossettes vous aidera dans vos recommandations aux patients.
La rubrique Horizons, elle, vous éclairera sur deux aspects réglementaires auxquels vous pourriez être confrontés et la rubrique Culture vous ouvrira une porte d’évasion bienvenue.
Voilà de quoi prendre de bonnes résolutions dès maintenant car, pour citer Sénèque, « en suivant le chemin qui s’appelle plus tard, nous arrivons sur la place qui s’appelle jamais ».
Bonne lecture !

Éric Bonte, Rédacteur en chef  adjoint