Gestion des complications en prothèse implantaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°13 - 31 mars 2021 (page 99-108)
Information dentaire

Les complications implantaires sont toujours une source de stress pour le praticien et de perte de confiance pour le patient. Elles peuvent être mineures ou graves, biologiques, esthétiques ou mécaniques. Seules ces dernières sont traitées dans cet article qui les répertorie et montre comment les éviter et les résoudre.

L’analyse rapide de la littérature [1-6] nous montre que (tableau 1) :

  • les complications mécaniques sont plus importantes avec la prothèse vissée et les complications biologiques plus élevées avec la prothèse scellée ;
  • plus la restauration est importante, plus les complications augmentent ;
  • les prothèses céramo-céramiques présentent plus de complications ;
  • les complications sont plus nombreuses avec les connexions externes.

Nous allons aborder ici les complications mécaniques possibles en passant en revue l’étiologie, la conduite à tenir et la prévention (les valeurs en % des survenues de complications indiquées ci-après sont toutes issues de l’analyse de la bibliographie précédemment citée).

Tableau 1. Synthèse des complications issues des méta-analyses [1-6]

5 ans

Couronne

Bridge

Arcade complète

Taux de complications prothèse scellée

11,9 %

24,5 %

62,9 %

Taux de complications prothèse vissée

24,4 %

22,1 %

54,1 %

Perte de l’obturation du puits d’accès à la vis

Il s’agit du motif de consultation le plus fréquent (25 %), qui inquiète le patient mais qui est sans gravité (fig. 1).

La conduite à tenir consiste à nettoyer le puits de vis et à contrôler le couple de serrage. Après désinfection au Dakin®, à l’alcool ou à l’aide d’une solution de chlorhexidine, du polytétrafluoroéthylène (téflon) doit être placé sur la tête de vis implantaire (fig. 2) [7]. Ce matériau est recommandé pour son inertie chimique, sa résistance mécanique, sa facilité de mise en œuvre et de dépose.

Puis du composite est utilisé sur une hauteur suffisante afin d’obturer le puits d’accès à la vis, en veillant à ne pas créer de surocclusion.

Descellement

Le descellement d’une couronne implanto-portée est fréquent : 6 à 8 %.

La principale cause des descellements…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Association sinus lift et ROG en un seul temps opératoire : cas clinique

Situation initiale Patient de 55 ans adressé pour une augmentation de volume osseux dans le secteur maxillaire postérieur gauche. Les...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Greffes osseuses : incontournables ou surtraitement ? La battle

Responsable scientifique : Romain Doliveux Intervenants : Aurélien Thollot, Sepehr Zarrine La perte de l’organe dentaire est toujours suivie d’un remodelage alvéolaire...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Le défi de l’implant sous-sinusien

Responsable scientifique : Julien Mourlaas Intervenants : Frédéric Chamieh, Alexandre Dagba Proposée initialement par Tatum en 1977, reprise par Boyne...