L’encombrement mandibulaire chez l’adulte : étiologie et prise en charge par aligneurs

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 15 juin 2015 (page 155-164)
Information dentaire
Résumé
L’âge aidant, l’exposition des incisives maxillaires diminue graduellement et la visibilité des incisives mandibulaires devient prépondérante. Aussi, les adultes viennent souvent consulter pour un encombrement mandibulaire qui ne les gênait pas auparavant, ne se préoccupant souvent pas de l’encombrement maxillaire car peu ou pas visible. Aujourd’hui, nous avons à notre disposition de nombreux traitements qui répondent aux impératifs esthétiques de nos patients adultes. L’orthodontie par gouttière s’est développée il y a une quinzaine d’années et ne cesse de progresser parmi les traitements proposés. Ces traitements sont de plus en plus performants. Mais leur indication doit être bien posée, en fonction du type de mouvements envisagé. Le praticien prescripteur doit avoir conscience de leurs possibilités aussi bien que de leurs limites. Car dans ce cadre, ce sont des traitements de choix pour la résolution de l’encombrement mandibulaire.

Implication clinique
Si les traitements par aligneurs sont de plus en plus utilisés dans les cas d’encombrements chez l’adulte, il est important d’en connaître leurs indications exactes ainsi que leurs limites.

L’âge aidant, l’exposition des incisives maxillaires diminue graduellement et la visibilité des incisives mandibulaires devient prépondérante. La participation des dents maxillaires dans le sourire diminue avec l’apparition des dents mandibulaires et ce sont donc les dents les plus petites qui prennent la part la plus importante de l’esthétique.
Cette exposition de plus en plus marquée vient du relâchement des tissus par perte d’élasticité, de l’accentuation des sillons cutanés, de la finesse des lèvres qui sont de plus en plus discrètes au sein du visage aggravé par la chute de la pointe du nez. Les travaux de Cretot et de Behrents, au travers de leurs composites, ont parfaitement mis en avant ces phénomènes de vieillissement.
Aussi les adultes viennent souvent consulter pour un encombrement mandibulaire qui ne les gênait pas auparavant, ne se préoccupant souvent pas de l’encombrement maxillaire car pas visible. Ce désordre antérieur, facilement masquable lors d’un sourire « contrôlé » se révèle de façon criante lors de la phonation (1).
Aujourd’hui, nous avons à notre disposition de nombreux traitements qui répondent aux impératifs esthétiques de nos patients adultes. Par exemple, l’orthodontie par gouttières s’est développée il y a une quinzaine d’années et ne cesse de progresser parmi les traitements proposés. En effet, en plus des avantages esthétiques indéniables, le confort lié à l’absence de bagues et le fait de pouvoir retirer l’appareil, rendent ces traitements très attractifs pour les patients adultes. Néanmoins, il faut faire attention à la communication faite autour de ce type de traitement. S’ils deviennent de plus en plus efficaces, ils n’en restent pas moins praticien dépendant et demandent une vraie réflexion quant à l’élaboration des phases thérapeutiques.

Etiologie de la récidive de l’encombrement mandibulaire

Dérive mésiale
Les dents possèdent une mobilité physiologique…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Aspects juridiques de la communication professionnelle

L’évolution de la jurisprudence, en accord avec l’évolution des technologies, a vu modifier, par le décret n° 2020-1658 du 22 décembre...
ODF

Article réservé à nos abonnés La relation malade-médecin en souffrance(s) ?

La presse se fait l’écho d’un malaise grandissant dans notre système de santé. D’un côté des malades insatisfaits, revendicatifs, qui seraient...
ODF

Article réservé à nos abonnés Dissonance cognitive et stress du soignant : un lien à connaître

La pression à laquelle sont soumis les soignants est une préoccupation qui a pris de plus en plus d’ampleur ces...
ODF

Article réservé à nos abonnés La communication en orthodontie : du transistor aux réseaux sociaux

Lorsqu’on interroge les Français sur les mots ou expressions qui leur viennent à l’esprit lorsqu’ils pensent à l’orthodontie, outre les...
Occlusodontologie ODF

Article réservé à nos abonnés Orthodontie et occlusodontie fonctionnelle

Nous déplaçons des dents quotidiennement, développons les mâchoires, créons de beaux sourires. Mais nous interrogeons-nous suffisamment sur la finalité de...
ODF

Article réservé à nos abonnés Le microbiote buccal : quand les odontologistes bretons s’en mêlent

Les odontologistes rennais travaillent au sein de l’Inserm NuMeCan (nutrition, métabolisme et cancer), une unité créée en 2017 par l’association...