Le profil du risque en parodontologie

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°33 - 28 septembre 2022 (page 32-38)
Information dentaire
Évaluer le profil du risque parodontal des patients permet d’adapter les protocoles thérapeutiques et le type de suivi de leur santé à adopter à long terme. Il s’agit de la première étape vers la médecine personnalisée.

Les parodontites sont caractérisées par une inflammation associée à la présence de microbes qui engendre une perte d’attache parodontale [1]. La destruction parodontale est donc d’abord liée à la réponse inflammatoire de l’hôte et pas seulement à la présence d’une accumulation de microbes. Ainsi, certains patients tolèrent la présence de grandes quantités de microbes au contact de leur parodonte sans pour autant perdre de l’attache parodontale. D’autres voient leur parodonte se dégrader rapidement alors que leur hygiène bucco-dentaire est au-dessus de la moyenne. La santé parodontale correspond en effet à une situation d’équilibre entre l’agression que représentent les microbes et les moyens dont dispose l’organisme pour y faire face [2]. Or les forces en présence évoluent au cours de la vie et cet équilibre peut donc changer et basculer vers la maladie au cours du temps ou en fonction d’un événement important modifiant l’état général du patient (fig. 1). Sur le long terme, la prise en compte d’une fragilité de l’hôte permettra aussi de mieux prévenir les épisodes de récidive éventuelle [2].

Les facteurs de risque

Pour adapter l’attitude thérapeutique au profil de risque des patients, il faut pouvoir l’évaluer. Mais les facteurs influençant l’apparition et le développement des maladies parodontales sont très nombreux [2] et il est difficile de distinguer leur importance (fig. 2). Pour tenter de visualiser leur action concrète, on peut considérer les différents leviers de la pathogénie parodontale que sont le tissu osseux, la réponse immunitaire, la sécrétion de salive, la vascularisation ou encore la présence de microbes pathogènes (fig. 3).

Schématiquement, la puissance potentielle d’un facteur de risque dépend du nombre de leviers qu’il concerne. Ainsi, le diabète déséquilibré impacte la vascularisation périphérique…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Lésion blanche : pourquoi rester vigilant ?

Situation clinique Anamnèse. Une patiente âgée de 73 ans est reçue en consultation pour un avis en raison de la...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Effets des vitamines sur le parodonte et les maladies parodontales : une revue narrative des études cliniques

Les parodontites sont des pathologies inflammatoires multifactorielles, résultant d’un déséquilibre entre les défenses de l’hôte et un microbiote oral dysbiotique....
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Gestion des complications biomécaniques et biologiques en implantologie

OBJECTIF Alors que la pose d’implants s’est largement démocratisée, le nombre de complications biologiques ou biomécaniques associées présente une prévalence...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Reconstruction d’un plancher sinusien dans un but implantaire à l’aide d’un substitut osseux : séquence chirurgicale

RÉSUMÉ La découverte d’une communication bucco-sinusienne nécessite une prise en charge spécifique en chirurgie pré implantaire. Il convient en effet...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Accroissement gingival d’origine médicamenteuse : et si le traitement étiologique suffisait ?

RÉSUMÉ Devant l’augmentation continue des prescriptions médicamenteuses, la gestion de leurs effets secondaires implique une coopération entre professionnels de santé,...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Treponema denticola

Résumé Treponema denticola est une bactérie anaérobie du microbiote buccal symbiotique, impliquée dans la parodontite. Elle est capable d’envahir les tissus...