Orthodontie préprothétique en omnipratique

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 15 juin 2015 (page 143-153)
Information dentaire
Résumé 
Les réhabilitations prothétiques de nos patients nécessitent parfois des déplacements dentaires mineurs pour optimiser leur réalisation. Avant tout, il est important de connaître quelques principes mécaniques, notamment l’ancrage, et des moyens simples à utiliser tels les boutons composites, les chaînettes élastomériques, les plaques à ressorts etc. Les possibilités de traitements simples présentées sont les déplacements mésiodistaux pour aménager des espaces prothétiques ou implantaires, les redressements des molaires mésioversées, les reculs incisifs maxillaires ou mandibulaires, les ingressions molaires facilitées par les vis d’ancrage osseux, l’optimisation des fonctions occlusales comme le traitement des occlusions inversées perturbant le guidage et l’alignement incisif demandé par nos patients dans le cadre de réhabilitation globale. Une fois les outils maîtrisés, l’imagination de chacun peut augmenter le champ de ces traitements préprothétiques simples.

Implication clinique
L’omnipraticien est très souvent confronté à des anomalies dentaires et/ou occlusales qu’il devra traiter avant de faire une réhabilitation prothétique. Des outils simples et une bonne connaissance de mécanique orthodontique peuvent l’aider à résoudre lui-même des situations cliniques nécessitant un traitement orthodontique préprothétique.

Les réhabilitations prothétiques de petite ou grande étendue s’effectuent après un diagnostic complet et soigneux et l’élaboration d’un projet prothétique. Certaines réhabilitations ne peuvent se faire sans modification ou optimisation des positions dentaires intra-arcades ou des relations occlusales (1). Il existe des outils simples de déplacement des dents qui peuvent rendre un très grand service avant le traitement prothétique ou implantaire ; ces corrections peuvent parfaitement être réalisées par l’omnipraticien à condition bien sûr de respecter certaines règles et de connaître les limites des dispositifs.
Chaque cas est unique. Ceuxprésentés le seront à titre d’illustration ; ils ont fait l’objet d’une étude préalable, d’un objectif clairement établi et les moyens présentés sont propres à leurs auteurs, mais l’imagination et la créativité de chacun peuvent amener à d’autres solutions thérapeutiques.
L’objectif de cet article est de passer en revue tous les types de déplacements possibles, avec les moyens mis en place et les résultats. Au préalable, quelques notions de mécanique orthodontique seront rappelées, car elles sont indispensables à la bonne marche de ces traitements.

Quelques notions de mécanique orthodontique

Action/réaction
Lorsque l’on met un dispositif élastique entre deux dents pour en déplacer une  (action), l’autre dent peut se déplacer  (réaction) (2). Il y a une résistance dentaire au déplacement. Ainsi le déplacement est fonction du nombre de racines dentaires (plus la dent a de racines, moins elle se déplace facilement), de sa situation maxillaire ou mandibulaire (les dents mandibulaires et particulièrement les molaires se déplacent moins facilement) et de la hauteur de l’os alvéolaire (déplacement plus facile sur parodonte réduit, mais assaini) (3) (fig. 1).

Version simple versus version contrôlée
Lors du recul…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Aspects juridiques de la communication professionnelle

L’évolution de la jurisprudence, en accord avec l’évolution des technologies, a vu modifier, par le décret n° 2020-1658 du 22 décembre...
ODF

Article réservé à nos abonnés La relation malade-médecin en souffrance(s) ?

La presse se fait l’écho d’un malaise grandissant dans notre système de santé. D’un côté des malades insatisfaits, revendicatifs, qui seraient...
ODF

Article réservé à nos abonnés Dissonance cognitive et stress du soignant : un lien à connaître

La pression à laquelle sont soumis les soignants est une préoccupation qui a pris de plus en plus d’ampleur ces...
ODF

Article réservé à nos abonnés La communication en orthodontie : du transistor aux réseaux sociaux

Lorsqu’on interroge les Français sur les mots ou expressions qui leur viennent à l’esprit lorsqu’ils pensent à l’orthodontie, outre les...
Occlusodontologie ODF

Article réservé à nos abonnés Orthodontie et occlusodontie fonctionnelle

Nous déplaçons des dents quotidiennement, développons les mâchoires, créons de beaux sourires. Mais nous interrogeons-nous suffisamment sur la finalité de...
ODF

Article réservé à nos abonnés Le microbiote buccal : quand les odontologistes bretons s’en mêlent

Les odontologistes rennais travaillent au sein de l’Inserm NuMeCan (nutrition, métabolisme et cancer), une unité créée en 2017 par l’association...