BIOMATERIAUX CLINIQUES BMC Vol 4 n°2 Octobre 2019

60,00

UGS : REV70119N2 Catégorie :
Feuilleter les premières pages

Description

Éditorial

BMC, une revue résolument inscrite dans son temps !
Jean-Pierre Attal, Elisabeth Dursun

Le conseil pédagogique – Jacques Dejou

Matériaux

Zircone(s) – Partie 2 – Restaurations émaillées ou monolithiques ? La quête de la résistance et de la translucidité
Amélie Mainjot

Les couronnes tout céramique – Partie 1 – Couronne monolithique ou stratifiée ?
Marion Regin, Kods Mahdhaoui

La photopolymérisation
Valérie Chevalier, Matthieu Pérard

Biologie et biomatériaux Les substituts osseux en odontologie – Partie 2 – Classification
Thibault Canceill, Charlène Kichenbrand, Sabine Joniot, Vanessa Moby

Inlays, onlays, overlays – Quand faut-il recouvrir une paroi résiduelle ?
Charles Toledano

Trucs et astuces

Enregistrement du profil transmuqueux en implantologie – Le transfert personnalisé
Ali Salehi, Olivier Etienne

Tout simplement

Les résines composites utilisées en méthode directe… en toute simplicité
Éric Mortier, Rémy Balthazard

Bioteam

Approche micro-invasive des préparations pour restaurations esthétiques en céramique
Jean-David Boschatel

Biocompatibilité

Physiopathologie des hypersensibilités allergiques et implications en chirurgie bucco-dentaire
Sébastien Lefèvre

Ingénierie mécanique

Le mouvement de coupe en fraisage
Nicolas Lebon

Vie professionnelle

Actualité du réseau ReCOL, un an après où en est la recherche clinique ?

Le congrès 2019 de la SFBD

Actes de conférences –  Abstracts de la session recherche du congrès de la SFBD

Index thématique


ÉDITO

BMC, une revue résolument inscrite dans son temps !

Votre périodique scientifique et clinique atteint ses trois années et demie et sa notoriété,
chez les praticiens, étudiants, enseignants, mais aussi chez les industriels et prothésistes dentaires, ne cesse de grandir. Du tout premier à ce huitième numéro, BMC a aussi beaucoup évolué :

  • avec des articles plus concis et plus illustrés, focalisés sur des problématiques pluri-quotidiennes du praticien, sans pour autant lésiner sur les fondements scientifiques, comme « Quand faut-il recouvrir une paroi résiduelle ? » ;
  • avec des articles circonstanciés sur des phénomènes physico-chimiques avec impact clinique majeur, comme celui sur « La photopolymérisation », déroulant réaction chimique, bonnes pratiques et caractéristiques des lampes ;
  • avec l’instillation de thématiques biologiques, en l’occurrence avec la seconde partie des « Substituts osseux en odontologie ». Au sens plus large, nous sommes indubitablement convaincus que le dentiste des années 2020 prendra les traits d’un bio-dentiste ou, tout au moins, d’un dentiste concerné par la biocompatibilité. Notre profession ne pourra pas esquiver la (légitime) tendance sociétale à aspirer aux traitements les plus sécures et naturels possibles ;
  • avec des articles didactiques, comme celui sur « Le mouvement de coupe en fraisage ».
    Et dès le prochain numéro, nous en entamerons une série brossant intelligiblement les méthodes expérimentales de caractérisation des biomatériaux ;
  • avec, parce que vous le valez bien, des rubriques orchestrées par les plus grands ! En effet, il nous semble substantiel de vous faire côtoyer les têtes d’affiche de la littérature scientifique odontologique internationale. Les illustres Bart Van Meerbeek et Lorenzo Breschi ont déjà accepté de s’y prêter ! ;
  • avec des articles contribuant à mieux saisir les nouvelles réglementations, comme celui sur
    « Les couronnes monolithiques ou stratifiées », base de la nouvelle CCAM pour les couronnes
    dans la nouvelle convention. Un article très complémentaire de celui sur les zircone(s),
    « Partie 2 – Restaurations émaillées ou monolithiques ? La quête de la résistance et de la translucidité ».

En somme, nous restons attentifs aux progressions de notre profession et de la société, afin que votre revue préférée, résolument inscrite dans son temps, continue à vous escorter au quotidien.

Jean-Pierre ATTAL, Rédacteur en chef

Elisabeth DURSUN, Rédactrice en chef adjointe