Les jeux dans les yeux, la photo, c’est du sport

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°27 - 10 juillet 2024
Information dentaire
Qu’on s’y rue ou qu’on le fuie, le Paris des JO se pose en point de mire des regards. Des milliards d’instantanés vont y fixer le geste victorieux ou malheureux, la fête ou la défaite. Si le sport inspire les artistes de toute éternité, la photographie est dès l’origine apparue comme son medium par excellence, le plus apte à saisir toutes les phases et émotions de l’instant décisif. Comme pour le record, tout dans la photo se joue au millième de seconde. Il y a entre les deux une complicité naturelle, une tension commune vers le but, un même instinct de cette suite de moments précis où se décroche l’exploit, où monte une joie encore incrédule, où elle s’épanouit enfin en transcendance du triomphe, moments qui chacun nécessitent l’exacte coïncidence du climax et du déclic. Les grands photographes le savent d’expérience, les petits davantage par chance, avec parfois cette prescience qui, comme dans le sport, peut permettre aux champions et aux amateurs de faire jeu égal. Tandis que les uns et les autres s’échauffent pour l’événement, diverses expositions sur son site ou à distance jalonnent cette histoire partagée entre sport, photo, vidéo et scène.

Ode à l’ouverture, hymne à la paix

Reportages de presse ou clichés d’anonymes, rien ne restitue mieux l’atmosphère des JO que les photographies. Le Musée Olympique de Lausanne, mémoire vivante de ces événements exceptionnels et mine documentaire, les a collectées et conservées avec un soin qu’on pourrait dire jaloux s’il n’était généreux. Pour Paris 2024 en effet, il s’est associé à l’Unesco afin d’offrir au public, en accès libre sur les grilles de l’institution des Nations Unies, une rétrospective en 140 vues des cérémonies d’ouverture et de clôture des Olympiades depuis 1924. Au fil de ce parcours, à prendre comme une promenade autour de cet îlot à tous égards paisible qu’est l’Unesco, l’exposition a pour propos de montrer le rôle joué au fil du siècle, de haute lutte parfois, par un sport brasseur de cultures, facteur de reconnaissance de la diversité, vecteur d’inclusion et d’éducation à des valeurs hautes. La véracité factuelle de ces sources archivistiques évite angélisme et grossissement épique : c’est l’histoire objective de l’évolution de nos sociétés qui s’y lit, lente, mouvementée, contestée, mais portée par un idéal de concorde des peuples, de respect des différences.

Contextualisés par de brefs cartels, ces clichés sans prétention artis­tique souvent disent avec simplicité comment chaque pays et époque voit et vit l’événement rassembleur, dans un mélange de solennité et de ferveur. L’allure martiale des défilés et la prestance des athlètes contrastent avec l’enthousiasme de foules immenses et avec l’imagination des créateurs qui en font assaut pour magnifier le spectacle par d’impeccables parades cinétiques, de poétiques chorégraphies, de sidérantes projections monumentales et shows pyrotechniques embrasant ciel et public, comme ceux de Londres où les Mary Poppins volantes et Reine en parachute de Danny Boyle avaient bien gagné en 2012 la…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

À découvrir

Article réservé à nos abonnés Spécial Tendances – été 2024

De la douceur, de la légèreté, de la poésie… C’est ce à quoi vous invite ce dossier Tendances qui met en...
À découvrir Actualité

Article réservé à nos abonnés Art et sport, nés pour faire corps

De toute antiquité, un état d’esprit C’est ancré dans nos têtes comme sur les vases grecs, Olympie est le berceau...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Auguste Herbin, l’oiseau rare de l’abstrait, un chant à réentendre

Plus versicolore que versatile On ne pourra plus l’ignorer, ni feindre de l’oublier : le talent d’Herbin éclate ici sous toutes ses...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Jean Hélion, l’abstrait dérouté par le déroulé de la vie

Droites lignes et retour de bâton Peut-on être un chantre majeur de l’abstraction dans les Années 30, proche de Mondrian, et revenir...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Ces liens que Lyon tisse au cœur du vivant

« Qu’un ami véritable est une douce chose »… La Fontaine a raison ; mais on dit aussi « qui aime bien...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Spécial Tendances – avril 2024

« On n’a pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression… » Si le professionnalisme de l’équipe dentaire contribue pour...