L’Orthodontiste – Vol 10 n°1 Janvier – Février 2021

40,00

UGS : REV20821N1 Catégorie :
Feuilleter les premières pages
Vous accédez dès l'achat à la version numérique.

Description

Numéro en cours d’impression, bientôt disponible. Disponible en lecture numérique dès maintenant.


 

Sommaire

Éditorial

Au commencement était le parodonte
par Sarah Chauty et Claire Pernier

Actu

par Nicolas Fontenelle

Revue de presse

par Philippe Amat

Événement

Les temps forts du Congrès des 100 ans de la SFODF
par Sarah Chauty et Claire Pernier

Parole d’expert

L’orthodontie parodontale
par Alain Lautrou – Interview de Jean-Louis Giovannoli

Cas cliniques

Prise en charge orthodontique et parodontale de migrations secondaires
par Elvire Le Norcy et Martin Biosse Duplan

Prise en charge parodontale de récessions gingivales iatrogènes
par Elvire Le Norcy et Martin Biosse Duplan

Parcours

Les 15 ans du séminaire “inter-fac”
par Stéphane Barthélemi – Propos recueillis par Marie-José Boileau

Numérique

Traitement par aligneurs in office par Guillaume Lecocq

Vie professionnelle

Relations ortho-paro : optimiser et faciliter le flux des données
par Marlène Ferreira

Mémoires de D.E.S.

Deux résumés de mémoires par Marine Deleuse et Marie Pavelic


Éditorial

Sarah Chauty
Spécialiste qualifiée en orthopédie dento-faciale, Décines

Claire Pernier
Spécialiste qualifiée en orthopédie dento-faciale, MCU-PH, Lyon

Au commencement était le parodonte…

Si le déplacement dentaire n’est possible qu’au sein du parodonte, la question des inter relations entre la parodontologie et l’orthodontie a évolué ces dernières années. Et pour cause : l’amplitude des mouvements dentaires a été repoussée par le jeu des ancrages (minivis, miniplaques et fils d’ostéosynthèse en technique d’Abalakov…) et la célérité des déplacements orthodontiques augmentée par des approches chirurgicales, voire médicamenteuses.

Or, qui dit déplacement rapide et de grande amplitude dit sécurisation en amont et en aval des mouvements orthodontiques pour éviter, entre autres, les récessions gingivales. Et côté parodontologie aussi, l’innovation est au rendez-vous : la parodontologie apporte désormais de plus en plus souvent des solutions à la dégradation, voire la perte dentaire, qui paraissait autrefois inéluctable (Elvire Le Norcy).
Le professeur Sculean, actuellement répertorié comme l’expert le mieux coté en parodontologie dans le monde, réputé pour son approche innovante en termes de greffes tunnellisées, sera la guest star du précongrès des cent ans de la SFODF le 20 mai pour présenter ses recherches sur la cicatrisation et la régénération des plaies parodontales, la chirurgie parodontale régénératrice, plastique et esthétique, l’utilisation des antibiotiques, des antiseptiques et de nouvelles approches telles que les lasers et la thérapie photodynamique dans le traitement des infections parodontales et péri implantaires.

Guillaume Lecocq nous montre comment procéder pour réaliser des aligneurs sur place parfaitement individualisés, une solution de choix pour accompagner et gérer les déplacements potentiels de novo.
Au-delà des considérations techniques cliniques, les récentes innovations fluidifient les relations ortho-parodontales en optimisant et facilitant le flux des données indispensable pour un suivi sur le long terme de qualité (Marlène Ferreira).

Cent ans d’innovations au service de nos patients : l’orthodontie et la parodontie ont un grand passé…
et un grand avenir !