STRATEGIE PROTHETIQUE Vol. 19 n°3 Mai – Juin 2019

35,00

UGS : REV80119N3 Catégorie :

Description

Éditorial

Résolution de problèmes – Estelle Schittly
Voir ci-dessous la vidéo de présentation de la Faculté de Reims

Culture

Reims, sacrée cité ! – Thierry Leroux

Zoom

Réévaluation de la dimension verticale d’occlusion pour le traitement d’un édentement sectoriel maxillaire >> Lire
Eugénie Vilfroy

Cas clinique

Difficultés rencontrées et solutions apportées à propos d’un cas de prothèse maxillo-faciale mandibulaire >> Lire
Guillaume Exartier-Menard, Stéphanie Grenier, Adeline Mateu,
Nicolas François, Estelle Schittly, Jean-Louis Cœuriot

Prothèse amovible pédiatrique : accompagner la croissance d’un patient atteint du syndrome de Di George à l’adolescence >> Lire
Christina Maillet, Véronique Vallot, Francesca Siu Paredes,
Marie-Paule Gellé

Recouvrement antérieur et abrasions sévères : traitement par prothèse composite >> Lire
Estelle Schittly

Protocole

Gestion d’une perte de rétention en prothèse amovible complète >> Lire
Christina Maillet, Pierre Millet, Jean-Louis Cœuriot

Mise au point

Reconstruction complexe : optimisation de la phase transitoire par CFAO >> Lire
Benjamin Da Silva

Zoom

Prédire simplement le résultat esthétique d’une réhabilitation implantoportée >> Lire
Christophe Médard, Benjamin Da Silva, Steffy Korovine

Perspectives cliniques

La céramique infiltrée de polymère (PICN) pour des connexions implantaires esthétiques à embase titane : un biomatériau d’avenir en CFAO >> Lire
Estelle Azogui, Bastien Favier, Céline Brunot-Gohin

 

ÉDITORIAL

Résolution de problèmes

La présentation de ce numéro rémois ne peut passer à côté d’une comparaison avec le champagne ! Tel l’assemblage à base de pinot noir, de chardonnay ou de pinot meunier, les auteurs ont exprimé leur cépage, pardon, leur talent, dans le meilleur de leur discipline de prédilection. Ce numéro est l’expression des possibilités d’accompagnement des patients de 4 à 90 ans selon toutes les expressions cliniques que la prothèse peut offrir pour répondre à leurs demandes, reflets du large spectre de leurs particularités.

La prise en charge d’un patient est peu ou prou une résolution de problèmes : comment gérer une restauration globale dans le cas d’abrasions de longue date ? Comment réévaluer la dimension verticale d’occlusion de façon pertinente ? C’est ce que décrit Eugénie Vilfroy avec un cas clinique exploitant des points de littérature illustrés par la pratique.

Guillaume Exartier-Ménard et coll. décrivent, point par point, le protocole adopté pour un traitement par prothèse maxillo-faciale. Ils démystifient ainsi la réponse aux doléances particulières de ces patients qui, pour des cas simples, peuvent être pris en charge au cabinet dentaire.
Le syndrome de Di George, plus connu par les experts en génétique, permet à des odontologistes, Christina Maillet, Marie-Paule Gellé et coll., de s’exprimer sur ce sujet. Outre le protocole de prise en charge prothétique, cet article permet de comprendre les fondements de l’installation de la dimension verticale d’occlusion et des fonctions occlusales chez l’adulte.

Dans un tout autre registre, Christina Maillet et coll. décrivent une technique rapide d’amélioration de la tolérance d’une prothèse gériatrique dans le cas d’une perte de rétention : la restauration d’une occlusion stabilisée est la clé de la réussite et du confort prothétique.
Benjamin Da Silva utilise la CFAO pour réaliser un bridge de grande étendue dans le cadre d’une augmentation de DVO et de prothèse composite. Le pas à pas, décrit en détail, permet de suivre l’évolution de la séquence, de l’analyse à la réalisation de la restauration transitoire.
Christophe Médard et coll. exposent un protocole pour rendre prévisible le résultat esthétique d’une restauration antérieure par prothèses sur implants. Cet article décrit le guide esthétique, sa réalisation, son pouvoir prédictif et son rôle phare de la phase implantaire à la phase de réalisation prothétique.

Estelle Schittly, sur seize mois de traitement, évoque la résolution par prothèse composite d’un problème posé par de sévères abrasions du secteur antérieur. L’augmentation de DVO, l’orientation des incisives, la gestion de situations imprévues ont justifié de nombreuses prises de décision argumentées au fil des séquences de traitement.

Estelle-Esther Azogui et coll. font un point sur les connexions implantaires esthétiques à embase titane.

Malgré les difficultés s’annonçant pour la pratique de notre profession, nous ne devons pas perdre de vue le centre de notre exercice, qui doit être le service rendu aux patients. Nous avons la volonté, toujours ardente, d’enseigner aux étudiants les moyens de répondre à leurs attentes face à la grande diversité de leurs personnalités et du vécu qu’ils nous confient au détour des longues séances de soins, dans des domaines qui dépassent parfois le « simple » domaine médical.

Gageons que cette cuvée issue de l’assemblage réalisé pour ce numéro spécial Reims vous donnera le plaisir de lire et de compléter votre formation. Lecture que vous pourrez, pourquoi pas, accompagner d’une petite coupe de champagne…

Estelle Schittly
Chirurgien-dentiste, Docteur de l’Université de Reims
Champagne-Ardenne

Interview d’Estelle Schittly : Présentation de la faculté de Reims et du numéro