Réalités Cliniques – Vol. 31 n° 2 – Juin 2020 Implantologie et omnpratique

60,00

UGS : REV60120N2 Catégorie :
Feuilleter les premières pages
Les commandes sont traitées dans un délai maximal d’une semaine. Et vous accédez dès l'achat à la version numérique.

Description

Éditorial

Florent Trévelo, Martin Brient, David Nisand

Conserver, extraire : quelles sont les limites ?

Le point de vue biomécanique I Pascal De March
Point de vue endodontique  I Grégory Caron
Point de vue parodontal I Jacques Malet

Contre-indications en implantologie et attitudes concernant les patients à risque
Géraldine Lescaille

Préalables cliniques à la pose d’implant
Sarah Le Roch, Isabelle Fontanille

Analyse préopératoire en implantologie : pourquoi et comment établir un projet prothétique ?
Philippe Rosec

Choix du système implantaire : Comment s’y retrouver ? À la recherche des preuves scientifiques face au marketing des industriels
Jean-Nicolas Hasson, Jacques Hassid

Considérations sur la chirurgie guidée dynamique en implantologie
Olivier Le Gac, Antoine Galibourg, Serge Armand

Les empreintes en prothèse implanto-portée : du physique au numérique
Josselin Lethuilier, Sébastien Felenc

La connexion implanto-prothétique : aspects biologiques, mécaniques et esthétiques
Olivier Etienne, Sébastien Baixe, Grégoire Flaus

Maintenance péri-implantaire et prothétique : nature et gestion des complications (mécaniques et biologiques)
Guillaume Gardon-Mollard


Edito

Florent Trévelo, Martin Brient, David Nisand

 

Implantologie et omnipratique

Dans le domaine de l’implantologie, les innovations se bousculent et les concepts se succèdent tant et si bien qu’il est parfois difficile de faire des choix éclairés pour optimiser sa pratique. Ce tumulte ou cette confusion oblige parfois à rappeler des évidences : l’implantologie est une technique éprouvée qui est supposée remplacer des dents manquantes ou condamnées, mais qui n’a pas vocation à remplacer les dents.
Ceci d’autant plus qu’obnubilée pendant de nombreuses années par le taux de survie implantaire et la perte osseuse péri implantaire, l’implantologie a longtemps mis de côté des questions importantes telles celles relatives aux complications techniques et biologiques. Ces dernières restent pourtant fréquentes, de l’ordre de 30 %, impactant considérablement nos pratiques.

Ce numéro de Réalités Cliniques s’adresse ainsi à tous les praticiens qui souhaitent consolider et sécuriser leurs pratiques cliniques quotidiennes en implantologie. Il aborde les questions importantes de notre exercice avec une perspective clinique et un support scientifique.
La première d’entre elles a trait à la limite entre conservation et extraction. En effet, la parodontologie, l’endodontie et la dentisterie restauratrice ont considérablement évolué ces dernières années, permettant de limiter ou simplement repousser de manière fiable l’option implantaire. Le premier article revient sur cette problématique avec une triple contribution.

Ce numéro développe également et de façon exhaustive les prérequis incontournables à l’implantologie, en actualisant les connaissances sur les contre-indications et la gestion des patients à risques, en détaillant les préalables cliniques indispensables, tout en précisant pourquoi et comment établir un projet prothétique.
La dimension numérique est aussi abordée, puisqu’elle prend assurément une part de plus en plus importante dans notre exercice, mais il semble que là encore, la confusion l’emporte fréquemment. Espérons que les deux articles consacrés à ce sujet permettront de clarifier les choses et faciliteront l’intégration dans nos pratiques des outils numériques, tant en chirurgie qu’en prothèse.

Parmi les sujets de controverse en implantologie, la connexion prothétique a souvent occupé une place à part. Un article lui est ici consacré, afin d’actualiser les connaissances et de rationaliser les démarches cliniques.

Enfin, la meilleure manière d’éviter les complications étant de les prévenir, le dernier article revient sur cette question en proposant des solutions adaptées à la pratique quotidienne.

Notre souhait est que ce numéro vous permettre d’améliorer et de fiabiliser vos pratiques, avec pour objectif permanent la morbidité minimale des traitements mis en œuvre et la pérennité maximale de vos restaurations implanto-portées.

Bonne lecture !