Avec le confinement, l’effondrement du recours aux soins en ville

  • Publié le .

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire
Information dentaire

« Les mesures de confinement mises en place à partir du 17 mars ont freiné considérablement le recours aux soins », indique l’assurance maladie le 18 mai. C’est peu de le dire ! Sur les quatre premiers mois de l’année, de janvier à avril, les remboursements de soins dentaires ont reculé de 29,1 % par rapport à la même période de 2019 et de… 93,8 % pour le seul mois d’avril 2020 ! Sur les douze derniers mois cela donne – 7,5 %.

Au cours des quatre premiers mois de 2020, les remboursements de soins de généralistes ont reculé de -11,2 % (- 27,8 % en avril), ceux de soins spécialisés de -16 % et ceux de soins de kinésithérapie évoluent de -21,6% (- 79,5 % en avril).

A l’inverse, compte tenu du dispositif de prise en charge mis en place par le gouvernement, de janvier à avril 2020, les versements d’indemnités journalières ont augmenté de + 28,2% et +13,5% sur douze mois. Les indemnités journalières spécifiques Covid (garde enfant, personnes fragiles,…) ont bondi à partir de début avril pour se stabiliser autour de + 90 % tout le mois d’avril.

Au final, « les dépenses de soins de ville ont baissé de – 2,1 % sur les quatre premiers mois de l’année et progressé de + 1,3 % sur les douze derniers mois », constate la CNAM

 

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire

Commentaires

Laisser un commentaire