Masques chirurgicaux en supermarché : le « dégout et la consternation » des Ordres des professions de santé

  • Publié le .

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

Information dentaire

Alors que la grande distribution annonce la mise en vente de millions de masques chirurgicaux, les présidents des Ordres des professions de santé s’étranglent.

« Où étaient ces masques quand nos médecins, nos infirmiers, nos pharmaciens, nos chirurgiens-dentistes, nos masseurs-kinésithérapeutes, nos pédicures-podologues, nos sages-femmes mais aussi tous nos personnels en prise directe avec la maladie tremblaient et tombaient chaque matin ?, demandent-ils dans une tribune commune publiée le 30 avril au soir et intitulée « Les masques tombent ».

« Comment nos patients, notamment les plus fragiles, à qui l’on expliquait jusqu’à hier qu’ils ne pourraient bénéficier d’une protection adaptée, vont-ils comprendre que ce qui n’existait pas hier tombe à profusion aujourd’hui. 100 millions par ici, 50 millions par là. Qui dit mieux ? C’est la surenchère de l’indécence »,

« Aujourd’hui, la consternation s’allie au dégoût. Toute guerre a ses profiteurs. C’est malheureusement une loi intangible de nos conflits. Derrière le masque, se trouve le vrai visage. Nous, nous garderons celui de la dignité. Celui-ci ne se retrouvera dans aucun rayonnage. L’heure viendra, nous l’espérons, de rendre des comptes ».

Lire ici cp-clio-sante-masques

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

Commentaires

Laisser un commentaire