La consommation de soins dentaires a reculé de 30 % entre janvier et avril 2020

  • Publié le .

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire
Information dentaire

Quels sont les impacts de la crise sanitaire sur la consommation de soins ? La GEREP, une société de courtage en assurance collective l’a mesuré à travers les comportements de 60 000 assurés salariés couverts par des contrats d’entreprise.

L’étude débute dès l’annonce des premiers cas de Covid-19, le 20 janvier. Sur 13 semaines (20 janvier au 19 avril), la société constate une baisse de 31 % des prestations santé par rapport à la même période de l’année 2019. Une accentuation est enregistrée à partir de la semaine de l’annonce du confinement : – 65 % du 16 au 22 mars. Puis la baisse s’accélère ensuite pour atteindre – 84 % lors de la semaine du 13 avril.

En dentaire, le début de l’année 2020 est marqué par l’application de la réforme 100 % santé. De fortes hausses des dépenses remboursées sont constatées dans les semaines du 10 au 16 février et du 17 au 23 février avec respectivement 66 et 63 % par rapport à 2019. Puis le décrochage arrive avec une baisse de 88 % dans la semaine du 16 mars, puis de 98 % la semaine du 6 avril, et enfin une consommation nulle la semaine du 13 avril…

La société de courtage s’essaye à une prévision. « Un rattrapage aura lieu après le confinement mais certainement pas à la hauteur de la baisse observée et pas tout de suite, suggère-t-elle. Les praticiens ne pourront absorber plus qu’un certain volume de rendez-vous dans leurs agendas alors surchargés ». Elle évalue l’impact sur la consommation annuelle 2020 à une baisse de 8 %.

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire

Commentaires

Laisser un commentaire