Covid-19 : des médecins réclament un arrêté de catastrophe naturelle

  • Publié le .

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire
Information dentaire

Comme notre profession (lire ici 👉 https://bit.ly/3dY9G9j), les médecins mettent la pression sur les assureurs pour qu’ils couvrent les pertes d’exploitation liées à la crise du Covid-19.

L’un des principaux syndicats de médecins, l’Union française pour une médecine libre (UFMLS), présidé par le très médiatique Jérôme Marty, demande le 3 avril, la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. Tout comme les cabinets dentaires, de nombreux cabinets médicaux voient leur chiffre d’affaires s’effondrer. Selon le syndicat, « de nombreuses remontées du terrain font état de fortes baisses d’activité chez certains médecins généralistes » l’État demandant aux patients de ne plus se rendre dans les cabinets de ville.

« De nombreux médecins libéraux vont se retrouver en très grande difficulté financière, ce qui pourrait entraîner des faillites, des licenciements de personnel, des fermetures de cabinets et une aggravation des déserts médicaux après la crise sanitaire à laquelle nous faisons face », alerte le syndicat. Il réclame donc un arrêté interministériel de catastrophe naturelle à publier au Journal officiel. Un tel arrêté permettrait aux professionnels de santé d’être indemnisés pour les pertes d’exploitation.

L’assurance catastrophe naturelle est une extension de garantie obligatoire pour tous les contrats d’assurance dommages. Selon l’article L 125-1 du Code des assurances, cette garantie prend en charge « les dommages matériels directs non assurables ayant eu pour cause déterminante l’intensité anormale d’un agent naturel lorsque les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n’ont pu empêcher leur survenance ou n’ont pu être prises ».

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire

Commentaires

Laisser un commentaire