Covid-19 : l’Inserm veut analyser les réseaux sociaux pour orienter les décisions publiques

  • Publié le .

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire
Information dentaire

Fans des réseaux sociaux ? Vos comportements vont être analysés pour informer et orienter les décideurs publics. « Derrière l’apparente futilité des réseaux sociaux se cache en réalité une source dense d’information qui permet de suivre l’impact sociétal d’un évènement majeur comme l’épidémie de Covid-19 », écrit l’Inserm le 9 avril en annonçant le lancement d’un programme de recherche en sciences humaines et sociales.

Objectif « analyser les réactions de la population sur les réseaux sociaux face aux différentes phases de l’épidémie, aux diverses informations ou décisions qui la concernent, afin d’éclairer la décision publique ». Les données de plusieurs réseaux sociaux, de sites et de forums internet seront exploitées. Les chercheurs vont analyser les « posts » et les échanges publiés : analyses sémantiques qualitatives et quantitatives, travail sur les mots clés utilisés, la linguistique, analyses de discours…

Fake news et théories du complot
L’entreprise est vaste. Rien que sur le réseau Twitter plus d’un million de messages sont échangés quotidiennement sur le coronavirus. Ce dernier est un réseau de choix car « situé au carrefour des producteurs d’information, des décideurs, des représentants associatifs et militants, et du public moins engagé », selon l’Inserm.

« C’est un outil par le biais duquel nous pouvons suivre en temps réel la circulation d’une opinion ou d’une information, et comprendre comment celles-ci émergent et se propagent ou, à l’inverse, ne se propagent pas. Cela permet aussi d’identifier des situations problématiques qui n’ont pas été prévues par les pouvoirs publics », complète Jeremy Ward, sociologue, impliqué dans le projet. Ce projet de recherche n’écartera pas le sujet des fake news et les mécanismes par lesquels naissent les théories du complot, promet l’institut de recherche.

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire

Commentaires

Laisser un commentaire