Face à la crise sanitaire, des soignants toujours plus angoissés

  • Publié le .

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire
Information dentaire

« Après des semaines de mobilisation et d’un travail sous tension, les soignants expriment une anxiété et un épuisement croissants, avec une expression de la souffrance personnelle toujours plus forte, souligne l’association Soins aux Professionnels en Santé (SPS) le 28 avril. SPS propose depuis le début de la pandémie un dispositif renforcé d’aide et d’accompagnement psychologique 24h/24 et 7j/7 avec 1 000 psychologues, médecins généralistes et psychiatres à l’écoute des professionnels en santé en souffrance, en télé-consultations ou consultations (0 805 23 23 36).

13 % qui doivent faire face à un épuisement professionnel
Selon l’association, la 5ème semaine de l’épidémie (du 20 au 26 avril) a été fortement marquée par l’aggravation de la souffrance des appelants dont 4 appels avec un risque de passage à l’acte imminent (contre 1 seul appel de ce type par semaine auparavant) et l’augmentation de la durée des appels, 23 minutes en moyenne.

« Cela démontre le besoin croissant qu’ont les soignants d’exprimer et de partager leur souffrance, leur anxiété et leur épuisement professionnel auprès de psychologues », commente SPS. Depuis le 23 mars, 2 433 appels ont été traités (73 appels par jour). 71% des appelant sont femmes (44 ans et plus en moyenne). Près de 35 % sont des infirmier(e)s, des aides-soignant(e)s.

100 % des appels concernent les répercussions de la crise Covid-19 sur les soignants avec notamment plus de 58 % qui font part de leur anxiété ou de leur angoisse, 12 % qui ont des problèmes d’organisation de travail. Et 13 % qui doivent faire face à un épuisement professionnel…

Cet article fait partie du dossier : Covid-19

  • Sous l'égide de L'information Dentaire

Commentaires

Laisser un commentaire